Image Alt

Mise en situation

Utiliser une mise en situation pour la formation initiale et continue

L’utilisation de mises en situation, sous forme de jeux de rôles sérieux permet de dépasser les frontières de l’enseignement magistral et des travaux pratiques, et de mettre les apprenants en situation professionnelle « sans risque ». Ces outils sont extrêmement attractifs pour des apprenants : ils focalisent l’attention, améliorent leur engagement dans l’apprentissage dans des conditions de travail qui se veulent agréables.

Dans le cadre du projet SeaSerious, financé par ISblue, visant à développer des approches pédagogiques innovantes, Manuelle Philippe et Frédérique Alban de l’Université de Bretagne Occidentale, Institut Universitaire Européen de la Mer, ont développé une mise en situation nommée « Risques côtiers à Plonevez-les-Flots » .

Basé sur un territoire fictif (idéal type) imaginé par Catherine Meur-Ferec et Yann Rabuteau, « Risques côtiers à Plonevez-les-Flots » présente des caractéristiques d’un territoire soumis aux risques côtiers et permet à des apprenants de tester des méthodes de gestion selon les évènements qui se produisent (aléas).

« Risques côtiers à Plonevez-les-Flots » n’est pas disciplinaire : les questions de dynamiques naturelles, anticipation du changement climatique, aménagement du territoire, règlementation attachée aux risques côtiers y sont traitées. Selon les objectifs recherchés par les enseignants et les profils des personnes formées, des adaptations sont possibles en insistant sur l’une ou l’autre des dimensions. Cependant, l’objectif principal est de mettre les apprenants en situation d’appréhender une question de gestion d’un espace, à la façon d’un gestionnaire, sans se limiter à une discipline.

La mise en situation a été développée pour 6 participants (ou binômes).

Cette mise en situation s’installe sur le temps long : 3h incluant une introduction, le jeu de rôle lui-même et un debreifing. Pour des formations de plus de 12 apprenants, deux sessions peuvent être menées en parallèle avec debreifing commun, ce qui a pour avantage de générer une discussion sur les choix de gestion et l’état du territoire en fin de mise en situation selon les choix effectués.

Cette mise en situation existe dans une version française « Risques côtiers à Plonevez-les Flots » (créée par Manuelle Philippe & Frédérique Alban)  et une version québécoise « Risques côtiers à Vivier-sur-Mer » (adaptée par Adrienne Cyr, avec le soutien de Geneviève Cloutier, Julia Verdun,, Manuelle Philippe et Frédérique Alban).

Les auteures de cette mise en situation ont souhaité que le jeu puisse être adapté dans d’autres contextes, permettant son utilisation la plus large possible, dans le respect d’une licence « creative commons » CC BY-NC-SA (en savoir plus). Si vous souhaitez créer votre propre mise en situation à partir de la notre, contactez nous !

Des sessions de ``Risques côtiers...`` en images

En savoir plus ? Une présentation de la mise en situation

Présentation de la mise en situation "Risques côtiers à Plonevez-les-Flots"

``Risques côtiers à ...`` Jeux et enjeux 2022 - Lille

Nous étions à Lille du 20 au 22 juin 2022 pour le colloque « Jeux et enjeux », avec « Risques côtiers à Plonevez-les-Flots » et son adaptation québécoise « Risques côtiers à Vivier-Sur-Mer ».

L’occasion de tester les deux jeux sérieux et d’échanger avec des spécialistes des jeux sérieux pour la pédagogie et en recherche.

Pour nous, le jeu est vu comme un moyen efficace de créer une culture commune autour d’une thématique en apportant des connaissances à un public peu disponible et en mettant en évidence, par l’expérimentation « sans risque », la complexité de la gestion de ces risques pour ne pas qu’elle ne soit en réaction uniquement, mais aussi en anticipation.

Et au delà, quid des jeux sérieux pour accompagner des projets de prospective territoriale ? C’est la piste que nous explorons pour aller plus loin…

A l'animation de "Risques côtiers à Vivier sur Mer", version québécoise du jeu sérieux : Geneviève Cloutier (ÉSAD, CRAD, @universitelaval de Québec) & Julia Verdun (Laboratoire de dynamique et de gestion intégrée des zones côtières, @UQAR) / A l'animation de "Risques côtiers à Plonevez-les-Flots", version française du jeu sérieux : Manuelle Philippe & Frédérique Alban (@UBO_UnivBrest @IUEM_Brest, @UmrAmure). / Adrienne Cyr (ÉSAD, CRAD, @universitelaval de Québec), n'a pas pu faire le voyage de Québec à Lille, mais elle était bien avec nous par la pensée, et nous avec elle.

``Risques côtiers à ...`` est développée en licence CC BY-NC-SA...c'est à dire ???

« Risques côtiers à Plonevez-les-Flots » a été développée sous licence Creative Commons

Cela signifie que vous pouvez l’utiliser et l’adapter de façon cohérente avec vos propres contextes ou objectifs, à condition de respecter les règles suivantes :

  • BY : citation des sources et indication des modifications que vous avez apportées par rapport à la version originale.
  • NC : pas d’utilisation commerciale.
  • SA : partage des versions modifiées aux mêmes conditions que la version originale.

Il existe dores et déjà une version de la mise en situation adaptée au contexte québécois. Elle a été adaptée par Adrienne Cyr (Univ. Laval, Québec), avec le soutien de Manuelle Philippe (UBO, France), Geneviève Cloutier (Univ. Laval, Québec), Julia Verdun (UQAR, Québec) et Frédérique Alban (UBO, France). Elle s’intitule « Risques côtiers à Vivier sur Mer ». Si vous vous sentez l’âme d’un « transform-auteur » et imaginez votre propre « Risques côtiers à… », n’hésitez pas à nous contacter pour échanger avec nous et discuter des conditions de partage et de collaborations.

Nous contacter

Plus de renseignements ?
Des questions ?

Contactez

Manuelle Philippe

&

Frédérique Alban

prenom.nom@univ-brest.fr