Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Boite à outils / Etudier la vulnérabilité des enjeux aux aléas côtiers / Méthodes préconisées / Exemple : la cartographie de l'occupation du sol au Curnic à Guisseny

Exemple : la cartographie de l'occupation du sol au Curnic à Guisseny

Exemple de la carte d’occupation du sol de la zone basse du Curnic à Guisseny

Dans l’exemple présenté, la base de numérisation est constituée par l’entité foncière de la BD Parcellaire® IGN, superposée à l'orthophotographie. Le renseignement de l’occupation du sol débute par les parcelles bâties, identifiées et caractérisées par leur nature (résidentielle, commerciale, agricole, etc.) d’après les données du cadastre numérique. Quant à elles, les zones d'« équipements de loisir », c’est-à-dire les parcelles à vocation de camping ou de caravaning individuels ou collectifs, doivent être renseignées par photo-interprétation ou sur le terrain. Les plans d'eau sont extraits de la couche "Surface hydro" de la BD TOPO® IGN. Les habitats naturels sont décrits et cartographiés par le Conservatoire botanique national de Brest lorsqu’ils présentent un intérêt floristique ou faunistique de niveau communautaire. Le recours à la photo-interprétation est donc requis pour les espaces naturels « ordinaires », de même que pour les espaces agricoles.