Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Boite à outils / Prendre en compte la dimension humaine / Méthodes à mettre en oeuvre : les enquêtes / Les entretiens semi-directifs individuels

Les entretiens semi-directifs individuels

Définition

L’entretien semi-directif individuel est un outil de recueil de données qui a pour objectif d’encourager la production du discours d’un enquêté par un enquêteur sur un thème particulier en influençant le moins possible ses propos. L’entretien est appelé « semi-directif » car il se centre sur un thème spécifique à l’appui d’un guide préparé à l’avance par l’enquêteur.

L’entretien peut être associé à différentes phases de l’enquête :

- il est immanquablement utilisé dans la phase exploratoire de l’enquête (entretien à usage exploratoire). Son objectif est la connaissance des particularités du terrain (sites, populations, vocabulaire employé…) ;

- il peut être mobilisé dans la phase de recueil de données à usage principal. Dans ce cas, il a pour objectif de répondre à la question de départ, de résoudre le problème posé. Il est utilisé lorsque l’échantillon de personnes à interroger est peu important et lorsque le commanditaire souhaite étudier la diversité des points de vue et non leur représentativité (dans ce cas, voir la fiche 3.2.2 « questionnaire ») ;

– il peut venir compléter les données recueillies par d’autres moyens (questionnaire, observation…). Dans ce cas, il permet d’interpréter les résultats obtenus et de les replacer dans leur contexte (entretien à usage complémentaire).

L’objectif de cette technique est de permettre à l’enquêté de s’exprimer librement, de nuancer ses propos. Elle permet d’étudier de manière approfondie les représentations, les perceptions, les attitudes des personnes en rapport à un objet.

Constitution du guide d’entretien

Tout entretien semi-directif s’appuie sur un guide. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un guide que l’enquêteur utilise pour aider l’enquêté à produire et structurer sa pensée et son discours en rapport avec le thème. Ce guide comprend trois grandes parties :

- Un cadre contractuel qui présente l’étude, son cadre de référence, son objectif, le déroulement de l’entretien et la manière dont seront conservés les résultats.

- Une question de départ qui doit être assez générale par rapport au thème pour limiter l’influence des idées de l’enquêteur sur les propos de l’interviewé mais également assez précise pour permettre à l’enquêté d’entamer la production d’un discours.

- Une liste de thèmes et de relances possibles qui doit être restreinte et constituée d’un minimum de questions afin de favoriser la spontanéité de l’enquêté en rapport avec le thème. La formulation de questions ouvertes est privilégiée (éviter toute forme de question fermée, notamment les questions en réponse binaire de type oui/non). Le guide se termine par une courte série de questions socio-démographiques (sexe, âge, lieu d’habitation…).

Traitement

Les entretiens font l’objet d’une retranscription intégrale. Cette phase essentielle pour conserver l’intégralité des propos de l’enquêté demande un investissement coûteux en temps ou financièrement (la sous-traitance à des cabinets spécialisés est possible). Néanmoins elle est indispensable pour une analyse de contenu permettant de répondre aux objectifs de l’étude.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les enquêtes

Etapes d’une enquête

Les outils mobilisables pour réaliser une enquête : les entretiens semi-directifs individuels, les questionnairesl'analyse de contenu

Qui peut le faire ?