Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Boite à outils / Prendre en compte la dimension humaine / Exemple : analyser les jeux d’acteurs de la gestion des risques côtiers

Exemple : analyser les jeux d’acteurs de la gestion des risques côtiers

Pour mener une enquête sur les risques côtiers, la technique de l’entretien semi-directif est appropriée car une compréhension de l’action publique doit combiner tout autant une approche par les contraintes structurelles, qu’une approche du travail sur le sens qu’effectuent les acteurs (Muller 2005).

Dans le guide d’entretien, on peut, par exemple, poser une première question sur la manière dont, dans le cadre de leur fonction, les acteurs prennent en compte les risques côtiers. On abordera différents thèmes, avec toujours a minima : le contexte d’action, les ressources que l’acteur possède pour résoudre les problèmes qui se posent à lui, les difficultés qu’il rencontre et les réseaux qu’il peut ou non mobiliser pour l’aider à mener à bien ses missions. Ces points peuvent constituer les grands thèmes du guide.

Ensuite, les entretiens intégralement retranscrits constituent un matériau brut dont on peut analyser le contenu de différentes façons, en fonction de l’objectif de recherche. Une façon de procéder dans un premier temps est d’établir une matrice où les acteurs interviewés sont reportés en colonne et les thèmes abordés en ligne. Pour une analyse spécifique des réseaux d’acteurs, on s’attache en particulier à reporter tous les acteurs cités dans chaque entretien (voir tableau ci-dessous). Ce travail permet de se rendre compte de la richesse de ce concept « d’acteur », car il peut s’agir tout aussi bien d’un individu cité en tant que tel, pour ses connaissances ou son action particulière (Monsieur ou Madame X, expert dans tel domaine), que d’une entité collective plus ou moins précisément identifiée (les habitants, les « élus », l’État, certains types de territoires…). 

 

 

Exemple de grille d'analyse de citations entre acteurs

(Elaborée par Elisabeth Michel-Guillou, Hélène Martin-Brelot, Frédérique Chlous, Nathalie Krien et Catherine Meur Férec)

Ce repérage de tous les acteurs cités peut être plus ou moins exhaustif et approfondi. Un premier niveau consiste à repérer les citations entre les acteurs de l’échantillon, mais on peut également considérer tous les acteurs cités spontanément au cours d’un entretien. Le comptage du nombre de citations par acteur donne une indication de l’importance globale d’un acteur dans le discours sur les risques côtiers, et de l’importance qui lui est donnée selon les catégories d’acteurs identifiés.

Enfin, les données récoltées sous un format tableur peuvent ensuite être intégrées dans un logiciel de visualisation, d’analyse et d’exploration des réseaux (Gephi par exemple). On obtient ainsi des représentations qui peuvent éventuellement servir de supports dans le cadre d’exercices de concertation interne ou publique. Le graphe ci-dessous réalisé avec le logiciel Gephi montre les citations entre les acteurs gestionnaires finistériens et régionaux interviewés dans Cocorisco en 2012-2013. La taille de chaque disque (qui représente un acteur) varie selon le nombre d'interviewés citant cet acteur (ex. la Dreal et le Conseil régional sont cités par quasiment tout le monde au moins une fois, d’où leur grande taille). L’épaisseur de la flèche indique le nombre de citations d'un même acteur au cours de l'entretien. 

Exemple de représentation de citation entre acteurs

(Source : Hélène Martin-Brelot et Yuji Kato)