Outils personnels

Les risques côtiers

La vulnérabilité des territoires côtiers s'accroît en raison de la combinaison de dynamiques naturelles et sociales complexes.

D’une part, les côtes naturellement dynamiques se caractérisent par une mobilité intrinsèque à différentes échelles de temps et d'espaces. Cette mobilité résulte de processus météo-marins, parfois exacerbés par les actions humaines. L’évolution de la plupart des côtes se manifeste actuellement par une tendance à l‘érosion et à la submersion dans un contexte de pénurie sédimentaire, aggravé par l’accélération contemporaine de la remontée du niveau marin en lien avec le changement climatique. Les aléas côtiers ont donc tendance à se renforcer.

D’autre part, depuis le dix-huitième siècle mais surtout depuis la seconde moitié du vingtième siècle, les côtes connaissent une forte attractivité résidentielle qui contribue à renforcer la « littoralisation » des activités humaines. Les enjeux continuent donc de s’accroitre sur cet espace étroit et mouvant.

La vulnérabilité aux risques côtiers d’érosion et de submersion résulte de la combinaison de ces dynamiques naturelles et sociales. La mise au point de stratégies cohérentes et à long terme sur la question de leur gestion constitue un des défis majeurs auquel devra faire face le développement des littoraux dans les prochaines décennies.

Ce site a pour vocation de présenter les projets de recherches, en cours ou achevés, au sein des laboratoires de l'IUEM et de leurs partenaires sur la thématique des risques côtiers. Il propose également des outils pour la gestion des risques côtiers, à destination notamment des gestionnaires.

Téléchargement du "Guide méthodologique : gestion des risques d'érosion et de submersion marines"

Guide méthodologique : gestion des risques d'érosion et de submersion marines